Inspiration Nature

La tendance « Urban Jungle » n’a pas du vous échapper, elle est partout !

Je n’apprécie pas forcément le total look ni l’accumulation mais j’aime quand l’équilibre est trouvé entre le vert des plantes, les matières naturelles et les teintes blanches ou grises. Voilà une sélection de photos qui m’ont inspiré fraîcheur, calme, bien-être, élégance, exotisme et évasion.

Dans le bureau :

h&m home

Dans la salle de bain :

the loft

Dans le salon :

one kindesign

Dans la salle à manger :

binti home

Chez les kids :

rafa kids

Et même en scrapbooking pour vos souvenirs de vacances :

kesi’art

 En ce jour de la fête des mères, je souhaite à toutes les mamans (ou futures mamans !!) une très joyeuse fête !

Carte fête des mères avec carte à imprimer !

Voilà une jolie carte avec son « enveloppe pétales » pour y glisser une carte-cadeau ou un petit bijou pour la fête des mères !

La confection de l’enveloppe est assez simple si vous disposez d’un modèle. Voilà comment la réaliser :

Se munir d’une jolie feuille de papier cartonné (papier à scrapbooking), d’un crayon à papier, d’une paire de ciseaux, d’une règle, d’un plioir, d’une perforeuse et d’un ruban.

  1. Imprimer et découper le modèle d’enveloppe pétales, le poser sur le papier cartonné
  2. Tracer le contour du modèle sur le papier cartonné
  3. Découper le papier en suivant le contour
  4. A l’aide d’une règle et d’un plioir marquer les emplacements des traits en pointillés du modèle sur le papier cartonné
  5. Plier les pétales dans le sens des aiguilles d’une montre
  6. Déplier et perforer un trou sur deux pétales opposés
  7. Passer le ruban dans les trous
  8. Replier les pétales et faire un nœud avec le ruban pour fermer l’enveloppe

J’ai réalisé une carte à coller à l’intérieur à l’aide du logiciel en ligne Canva (logiciel excellent pour réaliser simplement des designs bluffants !).


Je vous offre la carte, cliquer sur l’image pour la télécharger :

misstomate-carte-BonneFeteMaman

 

DIY : Pots effet aquarelle

Voilà un DIY que je souhaitais réaliser depuis longtemps ! La majeure partie des tutos vus sur le net sont des mugs à effet marbré (personnellement ça me fait penser à des effets d’aquarelle mais chacun sa façon de voir !). J’ai voulu faire une variante avec des pots dans lesquels j’ai mis des succulentes ! L’effet rendu est vraiment sympa et cela ne nécessite que très peu de temps et de matériel (un DIY parfait pour moi !!).

Matériel :

  • des petits pots en porcelaine blanche
  • du vernis à ongles
  • un récipient jetable
  • un pic à brochette
  • du dissolvant, du coton (pour éventuellement rattraper les loupés)
  • du papier absorbant
  • des plantes grasses

Attention, il est nécessaire de bien préparer l’ensemble du matériel car une fois le vernis versé dans l’eau il faut être rapide avant qu’il ne durcisse.

  1. Remplir le récipient jetable d’eau chaude
  2. Verser délicatement quelques gouttes de vernis dans l’eau (il est nécessaire de verser doucement pour que le vernis reste à la surface de l’eau)
  3. A l’aide du pic à brochette, répartir le vernis en réalisant des mouvements dans l’eau (attention ne prenez pas tout votre temps lors de cette étape car le vernis sèche et finit par s’accrocher sur le pic !)
  4. Tremper immédiatement le pot dans l’eau et le faire tourner sur lui-même pour que le vernis se dépose de façon aléatoire sur le pot
  5. Et voilà !! (vous pouvez rectifier les éventuelles traces disgracieuses à l’aide du dissolvant, voire même tout effacer et recommencer !)
  6. Laisser sécher à l’envers sur du papier absorbant pendant 1 à 2h
  7. Garnir les pots secs de plantes grasses et voilà une jolie déco ou un cadeau à offrir !!

Avant de me lancer dans l’expérience je me suis posé plusieurs questions et notamment : Doit-on utiliser un nouveau récipient pour chaque couleur ? Où jette-t-on l’eau et le vernis une fois le pot réalisé ? En fait vous verrez lors de la confection que le vernis se fige sur toutes les matières qu’il rencontre et notamment sur le pic à brochette. Il suffit donc de récupérer le vernis à l’aide du pic avant de changer de couleur ou de vider le récipient d’eau !

J’ai trouvé une autre variante vraiment originale sur le blog de la party box : des gobelets en carton marbrés pour une fête d’anniversaire !

 

 

 

Sketchbook d’avril

Je me suis lancée dans un challenge de dessins trouvé sur instagram. Le concept était séduisant : un dessin à réaliser chaque jour pendant 30 jours ! J’avais essayé au début de l’année de dessiner chaque semaine une petit dessin sur mon agenda mais j’ai vite été prise par la charge de boulot et ai abandonné l’idée… Il fallait effectivement que je sois suffisamment détendue pour trouver une idée de dessin qui me plaisait et la réaliser. Cette fois tous les dessins à réaliser étaient fixés à l’avance, plus besoin de trouver quoi dessiner, il suffisait de suivre !!

Voilà ma version avec mes feutres à alcool préférés (j’avoue qu’il y a certains jours où les dessins ne me parlaient pas et où même j’ai failli arrêter mais je suis fière d’avoir tenue !) :


En me voyant dessiner chaque jour, mes tomates ont été intriguées et se sont prises elles aussi au jeu, voilà l’ordinateur de ma grande tomate que j’ai posté (trop fier le loulou) :


 

Renarde tissée en perles

J’ai découvert une nouvelle technique de tissage de perles (appelée « brick stitch ») sur le blog Avec ses 10 petits doigts. J’ai été séduite par les créations réalisées et le fait qu’un métier à tisser ne soit pas nécessaire !

Une fois la technique comprise (pas simple au début !), ça devient vraiment un passe-temps déstressant ! Moi qui apprécie les choses rapides à réaliser qui me permettent à la fois d’avoir des moments créatifs, de passer du temps à jouer avec mes tomates et de faire en sorte que la maison ne devienne pas un champ de bataille, j’ai adoré prendre du temps à réaliser cette petite renarde (le tout à côté de mes loulous en train de construire l’hélicoptère légo de Spiderman) !!


Si vous souhaitez vous lancer, voilà quelques conseils :

  • Côté matériel, il vous faut des perles miyuki (il s’agit de perles japonaises calibrées qui assurent un très beau fini au tissage), du fil à perler en nylon (j’ai testé le fil nylon classique mais ai vite investi dans du fil japonais de la marque K.O. fin et très résistant), des aiguilles à perles
  • Au niveau de la technique, il faut y aller en douceur !! Voilà quelques tutoriels à suivre pour bien comprendre :
    • je vous conseille de commencer par un tissage très simple en forme de triangle qui permet de comprendre comment débuter et comment réaliser des diminutions (rang contenant moins de perles que le précédent), suivez le tutoriel de mes dernières lubies
    • vous pouvez aussi visionner le tutoriel vidéo de rose poudrée, vous verrez comment en plus sont réalisées les augmentations.
  • Un dernier conseil : attention à  la longueur de votre fil et à bien positionner la première perle. En suivant le tutoriel de rose poudrée, j’avais placé ma première perle à milieu de mon fil pour réaliser un triangle, étant donné que l’ensemble du tissage ne se fait que d’un côté dans ce cas je n’ai pas pu finir le triangle car je n’avais plus assez de fil… Comme j’avais compris la technique je suis passée à la vitesse supérieure et me suis lancée dans la confection de la renarde qui m’avait tapé dans l’œil depuis le début !!

Si vous voulez vous aussi réaliser une jolie renarde, voilà le motif à imprimer (le modèle est différent de celui proposé par rose poudrée, plus féminin parfait pour une petite fille !) :

misstomate-renarde-brickstitch

Si vous devenez accro et que vous cherchez de l’inspiration, rendez-vous sur instagram #jenfiledesperlesetjassume !

Manchette en cuir

J’ai déniché de jolis liens en cuir dans un magasin de loisirs créatifs que j’ai convertis en manchette. Rien de très compliqué avec le bon matériel :

  • 3 liens en cuir plat (se vendaient par longueur 20 cm dans ce magasin ce qui est suffisant pour un tour de poignet). Je suis restée dans les tons sur tons
  • 2 morceaux de tissu de la longueur des 3 liens mis côte à côte et de 0,5 cm de largeur environ (dépendant du fermoir)
  • de la colle (j’ai utilisé de la super glue)
  • un fermoir aimanté de la largeur des 3 liens (à tester dans le magasin)
  • facultatif : une ou des perles intercalaires en métal ou breloques

Un bracelet rapide à faire mais avec deux points d’attention :

  • S’assurer de la  bonne longueur du bracelet avant de couper le cuir
  • Veiller à ne pas monter le second fermoir à l’envers !

Le mode opératoire est très simple :

  1. Entrer une première fois les liens dans le fermoir et marquer au crayon à papier sur l’envers des liens le bord du fermoir. Découper un morceau de tissu plus large que les dimensions (longueur des 3 liens x largeur de l’intérieur du fermoir) qui sera ajusté ensuite. Coller les 3 liens en cuir côte à côte sur le morceau de tissu à l’aide de la super glue (envers des liens contre le tissu).
  2. Découper le surplus de tissu.
  3. Faire couler un point de colle dans l’un des fermoirs et insérer les liens solidarisés par le biais du morceau de tissu. Laisser sécher quelques secondes. Le morceau de tissu doit à peine dépasser (voire pas du tout !!)
  4. Passer la ou les perles intercalaires ou breloques sur les liens.
  5. A l’aide d’un mètre ruban mesurer le tour de votre poignet (attention, ne pas serrer le mètre, le bracelet serrait trop difficile à fermer s’il est trop ajusté). Reporter la mesure sur les liens en cuir en prenant en compte le fermoir. Ajouter une première marque correspondant  à l’extrémité du fermoir et une seconde correspondant à l’intérieur du fermoir (les deux marques doivent être espacées de largeur du premier tissu mesuré). Couper les liens à la seconde marque. Ré-effectuer les opérations 1 à 3 sur l’autre extrémité en veillant bien à mettre la deuxième partie du fermoir dans le bon sens (faire un test en entrant les liens dans le fermoir avant !)
  6. Et voilà !!